Laboratoire Interdisciplinaire, Solidarités, Sociétés, Territoires (LISST)
UMR 5193

Accueil > Autres infos > Annuaire

Doctorant

Jeremy PASINI

Photographie : M. Berque

Photographie : M. Berque

Coordonnées :
Maison de la Recherche 5 allées Antonio Machado 31058 TOULOUSE Cedex 9
Mél :
jeremy.pasini@etu.univ-tlse2.fr
Bureau 2 :
Porte R202 / bât. PAVR
Structure(s) de rattachement :
Laboratoire Interdisciplinaire Solidarités, Sociétés, Territoires (LISST)

Corps

Doctorant LISST-Dynamiques Rurales

Thèmes de recherche

Mobilités spatiales (migrations, circulations, etc.) - Systèmes résidentiels - Urbanisation - Stratégies de diversification des sources de revenus - Politiques agricoles - Conflits fonciers - Espace de recherche : Afrique subsaharienne (expérience au Kenya, zone d'étude actuelle : Cameroun)

Informations complémentaires

Si la ville est une réalité très ancienne en Afrique subsaharienne, bien antérieure à l'époque coloniale, elle s'est diffusée après 1945 et plus encore après les indépendances. Au Cameroun, les premiers pas de l'État sont marqués par une croissance forte (7-8% avant 1986) qui se traduit par des flux migratoires intenses à destination des grandes villes. Pour autant, les néo-citadins ne coupent pas les liens avec la terre rurale qui les a vu naître et grandir, et qui abrite encore souvent une partie de leur famille. Ils visitent leurs proches à l'occasion des week-ends ou des vacances. Ils investissent au village seuls ou par l'intermédiaire d'associations. La crise du modèle d'exportation camerounais, à partir de 1986, et les remèdes qui lui furent appliqués ont cependant considérablement dégradé les conditions de vie dans les métropoles. Des migrations de retour, dont l'origine est là encore assez ancienne, s'observent de plus en plus dans les années 1990 et 2000. Mais la réinsertion au village après l'expérience citadine n'est pas si facile, à tel point que beaucoup de rétromigrants rêvent de repartir un jour vers la cité. Dans ce contexte de grande mobilité des populations entre secteurs ruraux et secteurs urbains, il apparaît crucial de repenser les catégories d'analyse proposées par la géographie. En particulier, la dichotomie urbain/rural apparaît désuète et devrait être remplacée par une approche plus intégrative, plus systémique. Il s'agit d'un des nombreux objectifs du projet collaboratif européen Rurban Africa, dans lequel s'inscrit mon travail.