axe « Parcours de vie et inégalités : genre, santé et territoire (ou réseau) »

Cet axe se propose de mettre en perspective les travaux réalisés au sein du LISST sur un ensemble de questionnements relatifs aux parcours de vie en s’attardant, notamment, sur les constructions et les expériences des inégalités, des vulnérabilités, des minorités, des dominations ainsi que celles relatives aux solidarités. L’axe invite à réfléchir aux trajectoires individuelles, dès la petite enfance jusqu’à des âges plus avancés, et à leurs modalités de construction institutionnelle au prisme des questions de santé, de genre, d’éducation, de travail et d’emploi, de liens familiaux, de configurations spatiales. Dans une visée analytique interdisciplinaire, l’axe prend appui sur des dispositifs méthodologiques mixtes et vise à favoriser une mise en débat de ces méthodologies.
Il s’agira d’explorer les inégalités qui seront alors étudiées depuis le point de vue des acteurs et des actrices, l’approche expérientielle et les « capabilités » mais aussi l’analyse des politiques publiques, familiales, de santé, de genre et de territoire, susceptibles d’impacter ces inégalités et inversement. La question centrale de cette réflexion pourrait alors se formuler ainsi : qu’est-ce qui participe à produire des expériences de vulnérabilité, des parcours de vie inégalitaires ? Fournir des éléments de réponse à cette question revient à s’attacher tour à tour aux différents déterminants et processus de production de ces trajectoires : le genre, l’origine culturelle, la classe mais aussi les aires géographiques et les territoires, les politiques publiques, les conditions socio-économiques et culturelles, etc.

Séminaires / Journées d'études de l'axe « Parcours de vie et inégalités : genre, santé et territoire (ou réseau) »