Commerce et urbanisme commercial dans la fabrique de la ville durable

Publié le 15 avril 2019 Mis à jour le 15 avril 2019
Cet ouvrage étudie la place du commerce dans la fabrique de la ville durable. La conviction exprimée ici est que le commerce est une pièce centrale en matière d’urbanité et d’urbanisme et que les géographes doivent s’en préoccuper. Ce travail s’appuie sur une retranscription du rapport évolutif entre le commerce et la ville, depuis l’irruption de la société de consommation jusqu’à son interrogation actuelle. Le diagnostic aboutit à des impressions nuancées, alliant complicité sur le temps long et constat d’une relation parfois abîmée.
Cela conduit à s’interroger sur le contexte, y compris idéologique, de cette fabrique et son incapacité, voire son indifférence, à produire un urbain apte à répondre à des enjeux à long terme. Intervient alors en parallèle une nécessaire réflexion sur la très discutée/discutable ville durable, assortie d’une interrogation quant à la pertinence de l’urbain à s’imposer comme une clé d’un développement durable.
Actant qu’un développement urbain davantage soucieux de durabilité est possible, le propos de l’ouvrage conduit à penser que les activités commerciales ont un rôle notable à jouer, à commencer du point de vue de leur localisation. Se pose alors une ultime série de questions autour des acteurs de ce chantier, de leurs légitimités respectives, du comment faire et des objectifs à se fixer, questions aiguisées par le bilan pour le moins mitigé de l’urbanisme commercial « à la française ». Le chantier de la ville durable étant encore largement ouvert, des pistes de réflexion sont initiées, toujours en gardant en ligne de mire le commerce comme fonction et acteur, mais en l’intégrant résolument dans la globalité du champ de l’urbain.

Philippe Dugot est professeur au département de géographie - aménagement - environnement de l’université Toulouse - Jean Jaurès et membre du laboratoire LISST-CIEU.

Editions PUM