Cécile Thomé

Membre non permanent

Cécile Thomé

Docteure en sociologie. Post-doctorante Labex SMS, LISST-CERS.

Corps

Post-doc Labex SMS - Equipe CERS

Discipline(s)

SOCIOLOGIE

Thèmes de recherche

  • Sociologie de la santé 
  • Sociologie du numérique 
  • Sociologie du genre 
  • Sociologie des techniques 
  • Sociologie de la sexualité 
  • Sociologie des inégalités 


Publications

 

Articles dans des revues à comité de lecture (12)

[1] Thomé Cécile,« Quantifier le corps menstrué. Etude des usages des applications de suivi du cycle », Réseaux, 2023, à paraître. 

[2] Thomé Cécile, « Hierarchies in Heterosexuality: Orgasms, Intercourse and Sexual Scripts », Sexualities, [Online first], 2023.

[3] Thomé Cécile, « “On fait juste attention.” La mesure du retrait comme méthode contraceptive dans les enquêtes en France depuis les années 1970 », Population, vol. 78, 2023/1, p. 29-50.

[4] Dufoix Stéphane, Thomé Cécile et Vannier Patricia, « L’AFS a 20 ans. Origine, histoire et devenir d’une association professionnelle », Socio-logos, n° 19, 2023.

[5] Thomé Cécile, « Dans les coulisses du désir spontané. Sexualité hétérosexuelle, travail des femmes et ordre du genre », Revue française de sociologie, vol. 63, 2022/2, p. 89-114.

[6] Thomé Cécile, « Quand la sortie de la norme médicale interroge les normes intimes : l’exemple du coït interrompu », Sciences sociales et santé, vol. 40, 2022/3, p. 75-98.

[7] Thomé Cécile, « Les “méthodes naturelles” de contraception. La construction d’une pratique entre normes de classe et reproduction de genre », Cahiers du Genre, n° 72, 2022/1, p. 143-174.

[8] Brasseur Pierre, Thomé Cécile et Jakšić Milena, « Comment peut-on dire la sexualité ? », terrains & travaux, n° 40, 2022, p. 5-19.

[9] Maudet Marion et Thomé Cécile, « S’arranger avec l’Église ? Pluralités contraceptives chez les catholiques pratiquant×e×s en France », Émulations. Revue de sciences sociales, n° 38, 2021, p. 69-85.

[10] Thomé Cécile et Rouzaud-Cornabas Mylène, « Comment ne pas faire d’enfants ? La contraception, un travail féminin invisibilisé », Recherches sociologiques et anthropologiques, vol. 48, 2017/2, p. 117-137.

[11] Le Guen Mireille, Roux Alexandra, Rouzaud-Cornabas Mylène, Fonquerne Leslie, Thomé Cécile et Ventola Cécile pour le laboratoire junior « Contraception et genre », « Cinquante ans de contraception légale en France : diffusion, médicalisation, féminisation », Population et Sociétés, n° 549, novembre 2017. 

[12] Thomé Cécile, « D’un objet d’hommes à une responsabilité de femmes. Entre sexualité, santé et genre, analyser la métamorphose du préservatif masculin », Sociétés contemporaines, n° 104, 2016/4, p. 67-94.
 

Chapitres d’ouvrages scientifiques (2)

[11] Mozziconacci Vanina et Thomé Cécile, « Penser la sexualité pour penser l’éducation à la sexualité. Corps, utilisation du préservatif et conceptions du consentement » in Sébastien Fleuriel, Jean-François Goubet, Stéphan Mierzejewski et Manuel Schotté (dir.), Ce qu’incorporer veut dire, Lille, Presses universitaires du Septentrion, 2021, p. 81-102.

[12] Thomé Cécile, « Faire parler les silences. Mener et analyser un entretien biographique sur la sexualité », in Parler de soi. Méthodes biographiques en sciences sociales, Paris, Éditions de l’EHESS, 2020, p. 227-238.
 

Direction d’ouvrage (1)

GenERe (Husson Anne-Charlotte, Jégat Lucie, Maudet Marion, Michel Lucy, Mozziconacci Vanina, Tatoueix Laura, Thomé Cécile et Triquenaux Maxime dir.), Épistémologies du genre. Croisements des disciplines, intersections des rapports de domination, Lyon, ENS Éditions, 2018.
 

Coordinations de numéro de revue (2)

Dufoix Stéphane, Thomé Cécile et Vannier Patricia, « Les vingt ans de l’Association française de sociologie », Socio-logos, n° 19, 2023.

Brasseur Pierre, Jakšić Milena et Thomé Cécile, « Dire la sexualité », terrains & travaux, n° 40, 2022.
 

Entretien (1)

Weeks Jeffreys, Maudet Marion et Thomé Cécile, « “La sexualité est forcément politique.ˮ Entretien avec Jeffrey Weeks », Genre, sexualité & société, automne 2015. URL : https://journals.openedition.org/gss/3641
 

Traduction (1)

Hochschild Arlie R., Le prix des sentiments. Au cœur du travail émotionnel, Paris, La Découverte, 2017, 308 p. (traduction de The Managed Heart (1983) par Salomé Fournet-Fayas et Cécile Thomé).

Activités / CV

Position actuelle

Depuis le 1er février 2023 : Post-doctorante du Labex SMS (« Structurations des mondes sociaux »), LISST-CERS (Laboratoire Interdisciplinaire Solidarités, Sociétés, Territoires - Collectif : Expériences Réseaux et Sociétés). Projet : « Comprendre son corps grâce à son téléphone ? Santé numérique, genre et promesses des applications de suivi du cycle menstruel. » Financement : lauréate de l’appel à candidature 2023 du Labex SMS pour un financement de 12 mois.
 

Positions antérieures
1er septembre 2022 - 31 janvier 2023) : Post-doctorante à l’Université de Lorraine, laboratoire APEMAC (« Adaptation, mesure et évaluation en santé. Approches interdisciplinaires ») sur le projet OrA-NEAT (Organization and Attitudes in Nursing homE Antibiotic sTewardship). Mission : réaliser la revue de littérature systématique des cadres théoriques existants. Superviseuse : Frédérique Claudot.

1er septembre 2020- 31 août 2022 : Post-doctorante à l’Ined, au sein de l’UR 14 (« Santé et droits sexuels et reproductifs ») et de l’UR 4 (« Genre, sexualité et inégalités »). Projet : « Le rapport au corps et à la santé dans les choix contraceptifs des jeunes femmes en France selon le milieu social. » Financement : lauréate de l’appel à candidature Ined pour un financement de 24 mois.

2018-2020 : ATER (Attachée temporaire d’enseignement et de recherche) à mi-temps à Sciences Po Grenoble (144 heures ; congé maternité de mars à juin 2020).

2017-2018 : ATER (Attachée temporaire d’enseignement et de recherche) à mi-temps à Sciences Po (96 heures, campus de Dijon).

2014-2017 : Contrat doctoral spécifique pour normaliens (CDSN) de l’ENS de Lyon et allocation complémentaire d’enseignement à l’ENS de Lyon et à l’Université Lumière Lyon 2 (192 heures).
 

Formation et titres universitaires

2014-2019 - Doctorat de sociologie à l’EHESS/Iris (Institut de recherche interdisciplinaire sur les enjeux sociaux) sous la direction de Michel Bozon. Thèse soutenue le 18 novembre 2019. Sujet de thèse : « La sexualité aux temps de la contraception. Genre, désir et plaisir dans les rapports hétérosexuels (France, années 1960 - années 2010) ». Deux volumes : « Thèse » (600 p.) et « Portraits des enquêté.e.s » (135 p.).

Bourses et prix de thèse
2020 – Prix de la Chancellerie des universités de Paris (prix « Lettres et Sciences humaines »).
2020 – « Mention spéciale du jury » du prix de thèse PSL (Paris Sciences & Lettres) en Sciences Humaines et Sociales.
2017 – Bourse de recherche de la Ville de Paris pour les études de Genre, décernée par la Ville de Paris en partenariat avec l’Institut Émilie du Châtelet.

2013-2014, EHESS - Master 2 Recherche de Sociologie mention « Genre, politique et sexualité » – Mention Très bien. Mémoire sous la direction de Michel Bozon : « Le préservatif, un objet sexuel au cœur des scripts hétérosexuels ».

2012-2013, UC Berkeley - Visiting Student Researcher au département de sociologie.

2012 - Agrégation de Sciences Économiques et Sociales.

2009-2014, ENS de Lyon - Élève fonctionnaire stagiaire, département de sociologie.

 

Recherche actuelle

Comprendre son corps grâce à son téléphone ? Santé numérique, genre et promesses des applications de suivi du cycle menstruel

Projet de post-doctorat accueilli au sein du Labex SMS, LISST-CER (du 1er février 2023 au 31 janvier 2024).

Ma recherche actuelle interroge la dimension numérique de la santé sexuelle et reproductive à partir de la technologie largement diffusée que représentent les applications de suivi du cycle menstruel. Avec un cadre théorique original croisant la sociologie du numérique, les problématiques de quantified self, la sociologie de la santé et les études de genre, j’adopte d’abord une approche socio-historique explorant la production de savoirs profanes et leur conversion en savoirs scientifiques et techniques dans le cadre de la mise au point des applications de suivi des règles. J’interroge également les scripts créés par ces objets numériques au regard des connaissances qu’ils peuvent produire pour les utilisatrices, en particulier vis-à-vis des professionnel×les de santé, recomposant ainsi la relation patiente-médecin. La recherche s’appuie sur la consultation d’archives, une étude de design des applications et sur des entretiens avec des utilisatrices. En s’appuyant sur le croisement de méthodes et de sources multiples, elle propose une contribution à la connaissance du développement des usages des « FemTech » en santé.
 

Première recherche post-doctorale

Le rapport au corps et à la santé dans les choix contraceptifs des jeunes femmes en France selon le milieu social

Projet de post-doctorat accueilli à l’Ined (du 1er septembre 2020 au 31 août 2022). UR 14 – Santé et droits sexuels et reproductifs et UR 4 – Genre, sexualité et inégalités. Chercheuse référente : Virginie Rozée.

Cette recherche porte sur le rapport à leur corps et à leur santé des jeunes femmes (entre 20 et 30 ans) utilisatrices d’une méthode de contraception. En dépassant le paradigme de l’efficacité contraceptive, il s’agit de voir en quoi le fait de prendre en compte les différents effets des méthodes contraceptives, médicales ou non, sur le corps, la santé ou encore le rapport à soi-même peut permettre de mieux comprendre leur utilisation par les jeunes femmes dans les différents milieux sociaux et l’évolution que celle-ci connaît actuellement, en lien avec le renouvellement chez cette génération du rapport au corps et à la santé et avec une demande de méthodes plus « naturelles » ou, en tout cas, moins « hormonales », qui s’expriment notamment dans le recours aux applications dédiées au suivi du cycle menstruel. Elle comprend un volet quantitatif (analyse d’enquêtes de l’Ined/Inserm ainsi que de données recueillies en ligne) et un volet qualitatif (entretiens avec 21 jeunes femmes de différents milieux sociaux).

Publications extraites de HAL affiliées à Laboratoire Interdisciplinaire Solidarités, Sociétés, Territoires (LISST)