Laboratoire Interdisciplinaire, Solidarités, Sociétés, Territoires (LISST)
UMR 5193

Accueil > Equipes de recherche > Dynamiques Rurales > Présentation de l'équipe

Thématique 3 : Territorialiser l'action publique

Cette thématique aborde l’identification des modes de construction de la ruralité par l’analyse des mécanismes de production de l’action publique territorialisée. La complexité de l’action publique locale rend nécessaire la mise au jour des principes de coordination, en privilégiant une observation des mécanismes d’apprentissage de l’action collective et de son accompagnement mobilisant une « ingénierie du développement ». Une réflexion transversale sur les mutations de la ruralité impliquant une approche prospective sur les espaces de faible densité à l’horizon 2040. Les programmes liés à cette thématique peuvent être regroupés selon trois orientations de recherche.

Evolution des référentiels de l’action publique
      Etude du développement local et des trames institutionnelles locales à partir d’une analyse des capacités d’action des municipalités dans la province de Buenos Aires (3 municipalités ont fait l’objet d’une analyse approfondie : Villarino, Necochea et Tandil). Cela nous a permis de voir, à travers une analyse comparative entre plusieurs territoires, la configuration et le fonctionnement de la trame institutionnelle locale et de questionner l’action de développement des sociétés locales dans sa quotidienneté et son immédiateté, afin d’identifier les figures à l’œuvre dans l’action publique de développement.
 

Evolution des relations urbain-rural
Dans un contexte de renforcement des interactions entre villes et campagnes (accroissement des mobilités résidentielles, multiplication des échanges matériels et immatériels, renforcement des politiques interterritoriales) qui interroge la pertinence de la catégorisation urbain/rural, le programme propose d’analyser les nouvelles formes de dialogue entre l’urbain et le rural. Il s’agit d’engager une réflexion sur les formes structurantes d’occupation de l’espace permettant de dépasser la vision héritée d’une opposition entre urbain et rural. Nous formulons l’hypothèse que le dialogue territorial entre espaces de faible densité́ et espaces de fortes densité́ s’opère aujourd’hui à travers des dynamiques de complémentarité́ (voire d’hybridation ou encore, d’interpénétration, de porosité́, de dépendance ou d’interdépendance) qui apparaissent à travers différents registres comme les modes de vie et les sociabilités, les types d’activités, les dispositifs d’aménagement et de gestion.
 

Ressources territoriales et modes de gouvernance
    Les questions foncières reviennent au premier plan des préoccupations des politiques d’aménagement en montagne, notamment dans le massif des Pyrénées. Créées par la loi pastorale de 1972, les Associations foncières pastorales (AFP) sont reconnues comme un levier puissant d’action sur le foncier, et conservent un potentiel d’innovation exemplaire, par leur dimension collective et contraignante sur les modalités d’usage et de gestion des biens privés. Cet outil, bien connu des services de développement, a pourtant été́ peu étudié́ par la recherche en sciences sociales. Fondé sur un partenariat étroit entre équipes de recherche, services de développement pastoral et Commissariat de massif des Pyrénées, ce projet se propose d’aborder les AFP comme des outils de négociation et de formalisation d’un projet territorial.
 

Terrains : France, sud-ouest français, Massif des Pyrénées, Pampa argentine, Province de Buenos Aires

Méthodes : qualitatives, entretiens, observation participante, analyse de documents publics, analyse paysagère, recherche-action