Familles : nouvelle génération

Sébastien Roux Anne-Sophie Vozari

Publié le 21 janvier 2020 Mis à jour le 21 janvier 2020
Parution aux Presses Universitaires de France (PUF)
Collection : laviedesidées.fr
Discipline : Société
Date de parution: 22/01/2020

Résumé :
Il n’y aurait rien de plus naturel que la reproduction ; marque de notre existence biologique, elle s’imposerait à nous comme une pulsion, voire une finalité. Pourtant, derrière sa fausse évidence, la reproduction fait l’objet de vives attentions politiques et sociales. Une multitude d’agents interviennent pour définir et encadrer la manière dont nous faisons famille aujourd’hui. Professionnels de l’action sociale, médecins, biologistes, juristes, éthiciens, psychologues… autant d’experts dont les savoirs et les actions édictent les possibles familiaux, définissent l’acceptabilité relative des projets reproductifs et mettent en place les conditions de leur réalisation.
Ces interventions fonctionnent aussi sur le mode de l’invite à la réforme de soi. Les institutions encouragent les individus à transformer leurs désirs, réformer leurs attentes ou repenser leurs existences. Familles, nouvelle génération apporte un éclairage empirique et informé sur ces processus et les enjeux politiques qu’ils soulèvent, tout en proposant une réflexion critique d’ampleur sur la manière dont on gouverne aujourd’hui la vie.

Auteurs :
Sébastien Roux est sociologue, chercheur au CNRS. Il dirige à Toulouse le projet ANR Ethopol et anime le Centre d’anthropologie sociale – une équipe du Laboratoire interdisciplinaire solidarités sociétés territoires (UMR 5193). Il enquête sur les politiques familiales et sexuelles, le traitement institutionnel de l’affectivité et les circulations internationales des personnes et des causes. Il a notamment publié No Money, No Honey. Économies intimes du tourisme sexuel en Thaïlande (La Découverte, 2011) et co-écrit Juger, réprimer, accompagner. Essai sur la morale de l’État (Seuil, 2013).

Anne-Sophie Vozari est sociologue, doctorante à l’EHESS et membre de l’Institut de recherche interdisciplinaire sur les enjeux sociaux (Iris - UMR 8156). Ses travaux portent sur l’encadrement institutionnel de la maternité autour de la naissance. Elle a notamment co-dirigé le dossier « Maternités » de la revue Genre, sexualité et société (n°16, 2016).