Coordonnées

Adresse
Maison de la Recherche 5 allées Antonio Machado 31058 TOULOUSE Cedex 9
Mail
benjamin.dubertrand@univ-tlse2.fr

Corps

Doctorant LISST-Cas

Discipline(s)

Anthropologie, ethnologie, préhistoire

Discipline(s) enseignée(s)

 

2019/2020 Chargé d’enseignement vacataire en anthropologie

 

CM Licence 3 Anthropologie des savoirs – 38h

CM Licence 3 Anthropologie de la nature – 4h

CM Master 2 Formes de vie et modes d’existence – 6h

2018/2019 Chargé d’enseignement vacataire en anthropologie

TD Licence 2 Grands courants et concepts de l'anthropologie 2 – 25h

CM Licence 3 Anthropologie des savoirs – 38h

CM Master 1 Anthropologie des corps et des techniques – 2h

CM Master 2 Formes de vie et modes d’existence – 6h


2017/2018 Chargé d’enseignement vacataire en anthropologie

 

TD Licence 1 Méthodologie du travail universitaire – 12h

TD Licence 2 Grands courants et concepts de l'anthropologie 2 – 25h

CM Licence 3 Anthropologie de la nature – 2h

CM Licence 3 Anthropologie des savoirs – 38h

2016/2017 Attaché Temporaire d’Enseignement et de Recherche en anthropologie

TD Licence 1 Méthodologie du travail universitaire – 12h

TD Licence 1 Accompagnement du projet de l’étudiant – 12h

TD Licence 2 Grands courants et concepts de l'anthropologie 2 – 25h

CM Licence 3 Anthropologie des savoirs – 38h


2015/2016 Attaché Temporaire d’Enseignement et de Recherche en anthropologie

 

TD Licence 1 Découverte de l'anthropologie – 25h

TD Licence 1 Méthodologie du travail universitaire – 12h

CM Licence 3 Anthropologie des savoirs – 38h

CM Master 1 Méthodologie de la recherche – 2h

2014/2015 Chargé d’enseignement vacataire en anthropologie et sociologie

TD Licence 1 Découverte de l'anthropologie – 25h
TD Licence 1 Méthodologie de l'observation en sociologie – 25h


 

 

 
 

 

Thèmes de recherche

 

Résumé de thèse

 

Directeur de thèse : Nicolas Adell

Mots-clefs : utopie, bricolage, savoirs, technique, travail, nature

 

Ce travail s’intéresse à des individus qui cherchent à vivre de manières qualifiées d’alternatives, en milieu rural français, particulièrement dans les montagnes Pyrénéennes. Mon enquête s’est plus exactement déroulée dans le Couserans, dans les hameaux et vallées adjacentes au village de Massat, épicentre de la première vague d’immigration utopique des années 1970 en Ariège et qui reste, encore aujourd’hui, en partie attaché à cette imaginaire. L’ethnographie déployée a pris la forme d’une observation participante lors de séjours de plusieurs semaines à plusieurs mois dans quatre lieux de vie principaux durant trois ans. Cette méthodologie s’est matérialisée principalement à travers la pratique du wwoofing, qui consiste à travailler dans des fermes en échange du gîte et du couvert. Ces quatre foyers renvoient à autant de déclinaisons différentes de projets de vie que l’on pourrait qualifier d’alternatifs.

Ceux-ci sont mis en place le plus souvent par des couples trentenaires (et dans un cas par un collectif) et prennent la forme de projet pluriactifs à dominante agricole sous forme de polyculture-élevage principalement vivrier et parfois commercial. Ces projets renvoient à un spectre de pratiques et de discours plus ou moins radicaux qui réinterrogent à différents degrés les manières contemporaines d’habiter, de travailler ou de consommer et donc l'ensemble des rapports sociaux par lesquels celles-ci sont médiatisées. Cette relative hétérogénéité apparente trouve une certaine unité dans le fait que tous les individus concernés s'inscrivent à différents degrés dans l’expérimentation d'une "vie autre" plus écologique et plus autonome. La recherche d'alternatives de la part de ces néo ou alter-ruraux nouvelle génération n'aboutit pas à la création d’un contre-modèle de société comme celui des premières communautés utopiques mais davantage à une effervescence de bricolages aux marges, dans les interstices du système afin de tenter d’y dégager de micro-espaces d’autonomie et de faire avec (au sens de Michel de Certeau) la société. De ce point de vue, ces expériences peuvent ainsi être appréhendées comme des « utopies concrètes » en tensions constantes entre des velléités utopiques et un certain nombre de contraintes normatives

Mon propos est donc de montrer qu’à partir de ces notions d’autonomie et d’écologie comme principes éthiques très généraux, ces expériences hétéroclites aboutissent à la constitution de formes de vies relativement similaires, avant tout basées sur une réappropriation du corps comme source de capacités et le développement d’un autre rapport sensible à l’environnement.

 

 

Activités / CV

Publications

 

Dubertrand B., 2019, « Repenser la question du rapport au travail à la lumière des modes de vie alternatifs d’Ariège » dans Les frontières dans tous leurs États, Nancy, PUN.

Dubertrand B., 2018, « Au fond de la montagne… l’utopie : expériences alternatives contemporaines dans la moyenne montagne ariégeoise », dans Montagnes en mouvements. Dynamiques territoriales et innovation sociale, Grenoble, PUG.

Dubertrand B., 2016, « Compte rendu de lecture, Matthew Crawford, Contact. Pourquoi nous avons perdu le monde et comment le retrouver », Lectures.

 


Publications extraites de HAL affiliées à Laboratoire Interdisciplinaire Solidarités, Sociétés, Territoires (LISST)

Informations complémentaires

Communications

 

2019    « Vivre dans les vestiges de l’utopie aujourd’hui en Ariège », ST 63 Sociologie politique des utopies communautaires, 15ème congrès de l’Association Française de Science Politique, Bordeaux, Université Bordeaux IV

 

2019    « Vivre autrement : expériences de vies alternatives dans les Pyrénées Ariégeoises dans le cadre du séminaire d’anthropologie Général du laboratoire Lisst-CAS de l’université Toulouse II jean jaurès

 

2017     « De l'agriculture au mode vie : réflexions sur quelques expériences alternatives contemporaines dans la moyenne montagne ariégeoise », Séminaire renouvellement des populations en milieu rural : dialogue autour de l’agriculture, Université Rennes 2

 

2017     « Perspectives anthropologiques sur les modes de vie alternatifs en Ariège », Doctorales de la ruralité, Université Toulouse II Jean-Jaurès

 

2017     « Au fond de la montagne… l’utopie : expériences alternatives contemporaines dans la moyenne montagne ariégeoise », Colloque international labex ITEM : La montagne, territoire d’innovation janvier 2017 - Cité des Territoires - Université Grenoble-Alpes

 

2016    « Les alternatifs d’Ariège : « innovateurs par retrait » du monde rural montagnard ? » Deuxième Université Internationale d'hiver, LabEx ITEM, Autrans, France

 

2016    « Repenser la question du rapport au travail à la lumière des modes de vie alternatifs d’Ariège » colloque Les frontières dans tous leurs états, Nancy

 

2016    L'impossible cohérence absolue : expériences de vies alternatives en Ariège aujourd'hui

Journées d’études intitulées “S’émanciper de/dans l’Anthropocène ? Approches critiques de l’environnement et de la terre” Université Fédérale Toulouse / Campus d'Albi
 

2015    « La vie autre » anthropologie des modes de vie alternatifs en Ariège - Journée des doctorants du Centre d'Anthropologie Sociale de Toulouse

 

2014    « Approche anthropologique des modes de vie alternatifs à partir du réseau wwoofing d'Ariège »  - Rencontres doctorant-e-s et jeunes chercheur-e-s TESC